THÉÂTRE

Le Cas Valence (Psychanalyse urbaine de la ville de Valence)

A.N.P.U.

Création 2011 Création partagée
Le festival Ambivalences

© Brice Pellischi

Une conférence désopilante et salutaire qui couche Valence sur le divan

Fondée en 2008, l’Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine s’est vue confier la délicate mission de psychanalyser le monde entier. Étape incontournable du projet, Valence constitue en soi une véritable énigme dont l’Agence s’est efforcée de cerner les contours au travers d’une vaste enquête auprès des forces vives de la ville. Laurent Petit et ses complices ont ainsi rencontré différents grands témoins de l’histoire valentinoise, et organisé une « opération divan » face à la mairie sur la Place de la Liberté où des habitants ont répondu à un questionnaire poétique sur leur ville.
Toutes les informations ainsi recueillies ont permis de dresser l’arbre mytho-généalogique du territoire valentinois, et de mettre le doigt sur des réalités tangibles, qui pousseront irrésistiblement les non-résidents à retourner sur les lieux étudiés pour scruter d’un œil avide l’espace public. Les comptes-rendus – drôlement sérieux – de ces investigations seront dévoilés dans des espaces publics appropriés : à l’Université Stendhal et dans la salle du Conseil municipal – ce qui devrait permettre de proposer aux élus un traitement urbain spécifique qui permette à la ville de parvenir à son plein épanouissement d’ici 2100 ou d’ici 2080 si tout se passe bien.

DISTRIBUTION


De et par Laurent Petit
Mise en scène, conception graphique Charles Altorffer
Agent de liaison Fabienne Quemeneur
Stagiaire professionnel Marius Guillemot

Une coproduction l’ANPU.fr, le NOm du Titre, le PoLau, le collectif Exyzt
Avec la complicité de La Comédie de Valence, CDN Drôme-Ardèche