THÉÂTRE

Valence, mon amour

Marion Aubert / Marion Guerrero

Création 2014 Création partagée
Le festival Ambivalences

© D.R.

Valence, zone érogène ? Une enquête en immersion des deux Marion

Posons par hypothèse que Georges Perec n’a jamais posé de mauvaise question :
« Ce qui se passe chaque jour et qui revient chaque jour, le banal, le quotidien, l’évident, le commun, l’ordinaire, l’infra-ordinaire, le bruit de fond, l’habituel, comment en rendre compte, comment l’interroger, comment le décrire ? … Nous dormons notre vie d’un sommeil sans rêves. Mais où est-elle, notre vie ? Où est notre corps ? Où est notre espace ? »*

Devant l’étendue du problème, la Comédie a décidé de plonger vingt jours durant une auteure en ébullition et son double dans un quartier de Valence. Leur mission : observer scrupuleusement les plus infimes manifestations de désir qui s’y produiraient et les exposer, à leurs risques et périls, à leurs facultés d’affabulation dramaturgique.

* Georges Perec, L’Infra-ordinaire, Éditions du Seuil

DISTRIBUTION


De l'infra-ordinaire à l'extraordinaire, rendez-vous
Un projet de Marion Aubert et Marion Guerrero
Texte Marion Aubert
Mise en scène Marion Guerrero
Avec Marion Aubert, Capucine Ducastelle, Marion Guerrero, Gérald Robert-Tissot, Flore Taguiev et dix acteurs amateurs

Production Cie Tire pas la nappe
Coproduction de cette étape La Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche
Remerciements aux Itinerrances des poissons rouges (Le Beau Garage)

La compagnie Tire pas la nappe est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication, DRAC Languedoc-Roussillon, le Conseil Régional Languedoc-Roussillon et associée à La Comédie de Saint-Étienne, Centre dramatique national / Marion Aubert est auteure associée aux Scènes du Jura, Scène nationale de Lons-le-Saunier et au Théâtre Jacques Cœur à Lattes