Le blog de l'éducation artistique

Après avoir travaillé la saison dernière autour de Malentendus, un héritage de Bertrand Leclair, les élèves de Terminale Bac Pro Artisanat & Métiers d'Art option marchandisage visuel du lycée professionnel Victor Hugo à Valence retrouvent le metteur en scène et scénographe Éric Massé pour travailler sur sa création Tartuffe, nouvelle ère.

Chantal Krieger, leur professeure de marchandisage visuel, raconte :

Visite du décor de Tartuffe, nouvelle ère - DR
Visite du décor de Tartuffe, nouvelle ère - DR
Visite du décor de Tartuffe, nouvelle ère -DR
Visite du décor de Tartuffe, nouvelle ère

Pour la deuxième année consécutive, nos élèves de terminale ont pu mettre en valeur leurs connaissances et leur savoir-faire en proposant chacun une scénographie pour la pièce Tartuffe, nouvelle ère d'après Molière et de nouveau avec Éric Massé.

Dès le mois de septembre, avec leur professeure de français Christelle Thelliez et moi-même, les élèves ont étudié les différents aspects essentiels à la compréhension de cette tragi-comédie. La foi et ses dérives, l'imposture, le subversif, le contexte religieux, social et politique, les relations familiales : les thèmes n'ont pas pris une ride ! Ils ont également tiré avantage de l'intervention d’Éric Massé lors de sa présentation en décembre pendant laquelle il a notamment évoqué ses sources d'inspiration : les élèves ont ainsi pu échanger avec lui autour des thématiques principales et sous-jacentes, et dessiner les bases de leurs réflexions en vue de leur projet scénographique.

Durant le mois de janvier et dans la perspective d'une de leurs épreuves d'examen, les élèves ont créé en 12 heures une scénographie individuelle, évolutive tout au long des cinq actes de la pièce, et mettant en jeu la thématique qui leur est apparue comme étant la plus prégnante : l'aveuglement, le masque ou la manipulation… A mi-épreuve et durant un quart d'heure, chaque élève a présenté l'avancée de son projet à Eric Massé.

 

 

Présentation des maquettes de Tartuffe - DR
Présentation des maquettes de Tartuffe - DR
Présentation des maquettes de Tartuffe - DR
Présentation des maquettes de Tartuffe - DR

Les élèves ont assisté à la représentation du mercredi 25 janvier et ont pu rendre rendre compte de leurs impressions le vendredi suivant, lors de la visite des décors avec Éric Massé et Simon Lambert-Bilinski le régisseur plateau. Tous deux ont été très prodigues en anecdotes et en explications techniques, suscitant un grand intérêt auprès des élèves. Enfin, lors de cette rencontre, les élèves leur ont également présenté leurs propositions graphiques et leurs maquettes : ils ont ainsi pu discuter de solutions techniques en termes de mise en œuvre scénographique, dont certaines pourront sans aucun doute être adaptés et réinvestis dans l'exercice de leur futur métier de décorateur-étalagiste.

Chantal Krieger

Les 25 et 26 janvier 2017, en partenariat avec la Délégation Académique aux Arts et à la Culture de l’académie de Grenoble, La Comédie de Valence a proposé à 24 enseignants une formation sur la direction et le jeu d’acteur au théâtre. Au programme : présentation de La Comédie de Valence, historique de la direction d’acteurs, représentation de Tartuffe, nouvelle ère, ateliers du pratique artistique et rencontre avec l’équipe artistique de Tartuffe.

Véronique Beaume-Dumaillet, professeur de lettres au lycée Albert Triboulet à Romans a participé à cette formation.

Rencontre avec Éric Massé – DR

C'est la deuxième fois que je participe à un stage de la DAAC à La Comédie de Valence et j'en retire de nouveau l'impression très agréable d'avoir approché le théâtre de manière vivante, en lien avec un spectacle de la saison, et dans des lieux - La Comédie, le Théâtre de la Ville - chaleureux. Merci, d'ailleurs, aux personnes qui nous ont accueillis avec le sourire et ont fait leur possible pour pallier les impondérables. La rencontre avec Éric Massé, Angélique Clairand et Pierre-François Garel m'a semblé particulièrement enrichissante par les éclairages qu'elle a permis d'apporter sur la création du spectacle, les démarches artistiques et les opinions parfois divergentes du metteur en scène et de ses comédiens. Le dispositif consistant à les rencontrer successivement était, du coup, fort pertinent. J'ai pu en faire profiter mes élèves, qui étaient allés voir Tartuffe, nouvelle ère le mardi précédent dans le cadre de l'École du spectateur et qui se sont avérés avides d'explications, d'anecdotes, d'éléments susceptibles de les aider à dégager une interprétation à partir des choix de mise en scène.

Véronique Beaume-Dumaillet

Le 27 janvier, les élèves de seconde option théâtre du lycée Alain Borne à Montélimar ont voté pour choisir le texte qu’ils présenteront lors de la 7e édition d’Ambivalence(s) pendant les Premières voix du 29 mai au 03 juin 2017.

Les arguments émis pendant le débat

Après avoir échangé leurs arguments et confronté leurs points de vue lors du débat animé par la comédienne Fabienne Courvoisier, c’est finalement Du piment dans les yeux de Simon Grangeat, fort de 21 arguments positifs qui a été élu.

Un extrait des débats ci-dessous : 

Les élèves travailleront Du piment dans les yeux en atelier pratique avec la comédienne Maud Vandenberg afin de le présenter pendant Ambivalences mais aussi en amont à l’espace Saint Martin de Montelimar les 23 et 24 mai.

Le comité de lecture est soutenu par la Région Auvergne - Rhône-Alpes.
Les Premières voix sont soutenues par la fondation Crédit Mutuel.

Post récents

Archives